fréq

La bonne fréquence pour une bonne Newsletter

En écho à notre dernier petit article sur le timing d’envoi d’une newsletter, cela nous paraissait essentiel de faire un petit point sur leur fréquence d’envoi. Trouver le jour et l’heure c’est bien beau mais c’est pas parce qu’on a décidé d’envoyer notre NL un lundi qu’on l’enverra nécessairement tous les lundis!

On vous disait déjà qu’il n’y a pas d’heure ni de jour parfaits pour envoyer vos emails, vous vous doutez donc bien que pour la fréquence c’est un peu la même chose, ça dépend! Mais une fois encore, Wundr est là pour vous donner quelques clés qui vous aideront à trouver votre fréquence idéale.

1 – Faites le point sur le potentiel de votre contenu

Que vous soyez un E-commerçant international, un artisan designer ou un blogueur mode, vous n’aurez pas la même quantité de contenu (de qualité) à faire parvenir à vos abonnés. La première chose à faire: faire le point sur vos capacités à envoyer une newsletter que ce soit au niveau contenu ou bien au niveau du temps (oui envoyer une bonne newsletter prend beaucoup de temps, surtout au début…). Il y a donc quelques questions à se poser:

  • Vous publiez un article/sortez un produit/délivrez une réduction à quelle fréquence?
  • Combien de temps pouvez-vous consacrer à l’édition d’une newsletter?
  • Que souhaitez-vous envoyer à vos abonnés? Si votre newsletter ne consiste qu’à les prévenir rapidement d’un nouvel article, cela vous prendra moins de temps qu’une newsletter aboutie.

2 – Annoncez une fréquence et restez réguliers

fréq
Lorsqu’une personne veut s’inscrire à votre NL, il est de bon ton de l’informer sur votre fréquence d’envoi; d’une cela pourra les rassurer et les encourager à s’inscrire s’ils constatent que vous n’encombrerez pas trop souvent leur boîte mail, de deux, en vous engageant cela vous motivera à respecter cette fréquence.

C’est là le deuxième point important, l’abonné n’apprécie généralement que peu un changement de rythme, si par quelconque raison vous ne respectez pas un délai, ne cherchez pas à vous rattraper en envoyant deux fois plus la semaine suivante, ça agace. Vos abonnés sont comme vous, ils prennent des vacances, ils comprendront 😉
Le plus simple c’est de se mettre à la place des abonnés, si recevoir votre contenu toutes les semaines est pertinent (pour une NL de veille multimédia par exemple), alors n’hésitez pas, sinon ralentissez le pas.
En bref: soyez réguliers, écrivez assez souvent pour qu’ils ne vous oublient pas, mais pas trop souvent pour ne pas les lasser.

3 – Segmentez votre base d’abonnés

Dans le cas où vous possédez une large base d’abonnés, il devient nécessaire de la segmenter. Cette partie s’adresse davantage à des commerçants. En effet, un prospect, un client occasionnel et un client fidèle n’auront pas le même besoin de contact. L’email est un très bon moyen de fidélisation, ainsi, plus le client sera actif, plus la fréquence d’envoi sera importante. De plus, les NL s’en verront différentes, de tels clients proches pourront également recevoir du contenu plus corporate, personnalisé ect…
Les prospects seront eux intéressés par des réductions ou les clients occasionnels par des conseils pour les convertir à termes en super clients!

Bonus: Laissez-les choisir leur propre fréquence

On voit de plus en plus apparaître des opt-in permettant de choisir la fréquence d’envoi lors de l’inscription à une NL. Cela demande d’avoir un formulaire complexe et des capacités d’adaptation, mais cela peut s’avérer rentable. Rien de mieux que de demander directement au principal intéressé ce qu’il désire, et ainsi les risques de désabonnement s’amenuisent grandement! L’objectif de toute une vie de mailing en somme…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *